Succès collectif du programme HOPE

Succès collectif du programme HOPE

Branche professionnelle
Entreprise
Expert-comptable
Organisme de formation
Particulier
National
Partager cet article
1500 réfugiés inscrits dans des parcours de formation à fin 2018
21.12.2018

Grâce au travail conjoint de 8 OPCA (AFDAS, AGEFOS PME, CONSTRUCTYS, FAF.TT, FORCO, OPCAIM, OPCALIA, UNIFORMATION), le programme HOPE destiné aux personnes bénéficiant de la protection internationale (Réfugié et bénéficiaire de la protection subsidiaire) affiche depuis 2017 des résultats probants avec 1500 réfugiés qui seront entrés en formation d’ici à la fin 2018. 

Cette collaboration inédite associe trois ministères (Intérieur, Travail et Logement), l’Agence nationale pour la formation professionnelle des adultes (AFPA), Pôle emploi, l’Office Français de l’Immigration et de l’Intégration (OFII) et le Fonds Paritaire de Sécurisation des Parcours Professionnels (FPSPP). Un premier bilan a permis de démontrer que 2/3 des réfugiés accompagnés accédaient à l’emploi en fin de dispositif.

 

Le dispositif HOPE

HOPE. Un terme porteur de symboles et acronyme d’Hébergement Orientation Parcours vers l’Emploi.
Ce programme financé par le secteur privé et le secteur public a été initié en mai 2017. Il est tourné vers l’emploi et l’autonomie des personnes réfugiées et s’articule autour de 4 axes pour chaque participant : 
- L’apprentissage du français et la découverte d’un métier au travers d’une POEC1  de 400h ;
- L’apprentissage d’un métier relevant d’un secteur en tension via un dispositif de l’alternance (contrat de professionnalisation ou CDPI2  ) ;
- L’hébergement et la restauration pendant toute la durée du parcours ;
- L’accompagnement global (administratif, social, professionnel, médical, citoyen…) ;
Ce programme permet de sécuriser non seulement les parcours professionnels mais également les parcours de vie des personnes.  

 

Des résultats très encourageants 

Depuis son lancement en 2017, 1500 personnes ont intégré le programme sur l’ensemble du territoire métropolitain pour suivre une formation aux métiers suivants : coffreur bancheur, maçon, employé commercial en magasin, magasinier, agent de restauration, soudeur, opérateur de fabrication, … On note d’ailleurs un très faible taux d’abandon du programme par les réfugiés (4%) majoritairement dû à des problèmes de santé.
Au 15 septembre 2018, parmi les publics ayant fini leur parcours, 78 % ont obtenu leur certification au diplôme attestant leur niveau de langue, et 90% d’entre eux ont obtenu une certification professionnelle, gage d’accès durable à l’emploi.  
En termes d’accès en emploi, 68 % des stagiaires sont en emploi dès la fin de la formation (CDD, CDI et Intérim) parmi ceux ayant terminé leur parcours. Concernant le logement, 65 % des stagiaires disposent d’un logement dès la fin de leur parcours (dont 10% avant la fin du parcours).
 

L’aspect innovant du dispositif HOPE  

8 OPCA ont réuni leurs expertises pour coordonner ce programme d’une manière inédite avec l’appui de l’AFPA. L’évolution des pratiques, le décloisonnement des suivis des réfugiés sont de nouvelles méthodes de travail. Dans ce cadre, le FAF.TT a recruté 6 chargés de mission Réfugiés et a piloté la coordination des OPCA. Le FAF.TT a porté près la moitié des parcours soit 746 parcours sur les 1 500 réfugiés pris en charge.

 


1Préparation Opérationnelle à l’Emploi Collective 
2Contrat de Développement Professionnel Intérimaire  

Publié le
21.12.2018
Partager cet article