Responsabilité sociale des entreprises

Responsabilité sociale des entreprises

Vous voici sur la Route RSE (Responsabilité sociale des entreprises). Trois parcours vous sont proposés : 

  • un parcours en toute autonomie grâce à notre sélection d’outils sur cette page, qui vous invitent à l’action,
  • un parcours accompagné grâce à votre conseiller et nos partenaires experts,
  • un parcours collectif en intégrant le Club RSE de votre territoire : plus d’informations sur l’actualité de votre Club RSE.

L’engagement dans le travail des salariés d’une entreprise est source de gains de performance mais également d’innovation. Cela dépend toutefois des conditions dans lesquelles les salariés exercent leur travail et leur capacité à s’exprimer et à agir sur le contenu de celui-ci. La perception de la qualité de vie au travail par les salariés est un facteur essentiel. De fait, l’amélioration des conditions de travail et la prévention/maîtrise des risques pour un bien-être au travail permettent ainsi aux entreprises d’assurer une meilleure productivité.

Qu’est-ce que
la responsabilité sociale des entreprises ?

La Commission européenne définit en 2011 la Responsabilité sociale des entreprises (RSE) comme «la responsabilité des entreprises vis-à-vis des effets qu’elles exercent sur la société ».

  • Pour assumer cette responsabilité, il faut respecter législation et conventions collectives.
  • Pour s’en acquitter pleinement, il faut avoir engagé en collaboration étroite avec les parties prenantes, un processus destiné à intégrer les préoccupations en matière sociale, environnementale, éthique, de droits de l’homme et de consommateurs dans les activités commerciales et la stratégie de base.

 

La norme ISO 26000 définit le périmètre de la responsabilité sociétale en identifiant des domaines d’actions pertinents et en fixant des priorités autour des 7 questions centrales suivantes :

  • la gouvernance de l’organisation,
  • les droits de l’homme,
  • les relations et conditions de travail,
  • l’environnement,
  • la loyauté des pratiques,
  • les questions relatives aux consommateurs,
  • les communautés et le développement local. 

Plus d’informations sur la norme ISO 26000.

Plus d’informations sur les définitions de la RSE sur le site du Ministère de la Transition écologique et solidaire et le Ministère de l’économie et des finances

La RSE se traduit par un comportement éthique et transparent de la part des entreprises. Il concerne l’entreprise dans toutes ses activités. Cela passe par exemple par :

  • une pratique éthique des affaires pour favoriser le dialogue et la transparence auprès des parties prenantes de l’entreprise ;
  • une stratégie managériale adaptée afin de pérenniser l’activité sur le moyen et long terme, et encourager les relations et les ambiances sereines au travail ;
  • le respect des droits humains, que ce soit pour les salariés de l'entreprise, mais aussi pour les clients et les consommateurs ;
  • l’équilibre de la relation client fournisseur afin de conduire une négociation juste ;
  • le choix des sous-traitants afin notamment de vérifier qu'ils respectent les droits de l'homme et interdisent le travail des enfants ;
  • le respect de l’environnement, tel que l’eau, l’air et la biodiversité, mais aussi à travers le traitement adapté des déchets et l’utilisation attentive de transports ;
  • les économies d’énergie.
     
  • Quel est le cadre réglementaire ?

    La RSE est une démarche volontaire au-delà du cadre légal imposé aux entreprises. La RSE n’est pas soumise en tant que telle à une réglementation. Néanmoins, des thématiques relevant de la RSE telles que l’égalité professionnelle, la qualité de vie au travail et le handicap sont inscrites dans la loi.

    À noter : la loi PACTE, promulguée en mai 2019, introduit « la raison d’être » dans le projet de l’entreprise qui valorise ainsi les engagements pris au titre de la responsabilité sociale et environnementale. 

    En savoir plus sur le cadre légal de la RSE et sur la loi PACTE.
     
     

  • Comment passer à l’ action ?

    Mon autodiagnostic

    Un autodiagnostic sera bientôt à votre disposition ! 

    Mon plan d’action

    Voici deux outils pour vous aider à construire vos plans d’action :

    1. Un tableau Excel d’identification des parties prenantes.
    2. Un tableau Excel par domaine d’action de la norme ISO 26 000 avec des préconisations pour construire votre plan d'action suite à votre autodiagnostic. 

    Les bonnes pratiques d’entreprises

    Découvrez le top 100 des actions, conseils et bonnes pratiques à mettre en place dans le cadre de votre plan d’action RSE !

     

  • Pour aller plus loin

    Pour vous tenir informés de l’actualité générale sur la RSE, nous vous invitons à vous inscrire aux newsletters des plateformes suivantes :