Qualité de vie au travail

Qualité de vie au travail

Vous voici sur la Route RSE (Responsabilité sociale des entreprises). Trois parcours vous sont proposés : 

  • un parcours en toute autonomie grâce à notre sélection d’outils sur cette page, qui vous invitent à l’action,
  • un parcours accompagné grâce à votre conseiller et nos partenaires experts,
  • un parcours collectif en intégrant le Club RSE de votre territoire : plus d’informations sur l’actualité de votre Club RSE.

L’engagement dans le travail des salariés d’une entreprise est source de gains de performance mais également d’innovation. Cela dépend toutefois des conditions dans lesquelles les salariés exercent leur travail et leur capacité à s’exprimer et à agir sur le contenu de celui-ci. La perception de la qualité de vie au travail par les salariés est un facteur essentiel. De fait, l’amélioration des conditions de travail et la prévention/maîtrise des risques pour un bien-être au travail permettent ainsi aux entreprises d’assurer une meilleure productivité.

Qu’est-ce que la
qualité de vie au travail (QVT) ?

Dans le préambule de l’accord national interprofessionnel sur la qualité de vie au travail (ANI QVT) de juin 2013 on peut lire cette définition :

« La qualité de vie au travail désigne et regroupe sous un même intitulé les actions qui permettent de concilier à la fois l’amélioration des conditions de travail pour les salariés et la performance globale des entreprises, d’autant plus quand leurs organisations se transforment. De ce fait, la question du travail fait partie intégrante des objectifs stratégiques de l’entreprise et doit être prise en compte dans son fonctionnement quotidien afin, notamment, d’anticiper les conséquences des mutations économiques. »

La QVT est une façon de réinvestir la question du travail et de ses transformations dans un contexte où les enjeux de l’emploi pourraient la faire oublier. Nous vous invitons à visionner la vidéo de l’ANACT sur la définition de la qualité de vie au travail.

QVT
  • Quel est le

    cadre réglementaire ?

    La qualité de vie au travail s’inscrit dans l’obligation générale de prévention des risques. En effet, l’entreprise doit prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale de ses salariés.

    Depuis 2012, les entreprises d’au moins 50 salariés ont l’obligation de négocier des accords ou plans d’actions pour prévenir la pénibilité pour les salariés exposés aux facteurs de risques professionnels (proportion minimale fixée par décret) sous peine d’une pénalité à la charge de l'employeur (loi du 9 novembre 2010).

    L'accord interprofessionnel du 19 juin 2013 ne vise pas de nouveaux droits mais renforce la qualité du dialogue social, le professionnalise et légitime un cadre de concertation situé entre la consultation et la négociation. Il s’agit d’un accord exploratoire, qui invite à expérimenter des pistes.

    Comprendre l’ANI QVT de juin 2013

  • Comment

    me former ?

    La mise en place d’espaces de discussion sur le travail est un élément essentiel de la démarche qualité de vie au travail.

    Nous vous conseillons le e-learning de l’ANACT pour améliorer votre performance avec les espaces de discussion.

  • Comment

    passer à l’action ?

    Mon guide pratique

    Pour mettre en œuvre une démarche de Qualité de vie au travail, les entreprises peuvent s’appuyer sur deux registres d’action :

    • le dialogue social : l’ANI et la proposition d’un accord unique qui permettraient de regrouper plusieurs thématiques, plutôt qu’une série de négociations annuelles obligatoires,
    • le dialogue professionnel : formation des managers et des IRP (Instances représentatives du personnel) aux questions du travail, création d’espaces de discussion sur le travail, usage d’indicateurs économiques et sociaux, diagnostic partagé et expérimentations.

    Nous vous conseillons le guide pratique de l’ANACT qui propose les outils de ces deux registres d’action. Retrouvez dans ce guide des fiches outils page 9 à 16 pour analyser vos enjeux, définir un accord de méthodes, définir vos indicateurs, évaluer l’organisation de travail.

    Mon autodiagnostic

    Le diagnostic et son périmètre s’inscrivent au sein du système d’acteurs de l’entreprise. Dans certains cas, une expertise CHSCT (Comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail) peut faire office de diagnostic avant d’enclencher des expérimentations. Dans d’autres cas, on fait l’inventaire des pratiques (RH, prévention…) ou plans d’actions antérieurs pour tenter de mesurer leurs effets en regardant les indicateurs qui paraissent pertinents (absentéisme, satisfaction, motivation, stress …).

    Réalisez votre diagnostic avec la méthode de l’ANACT.

    Mon Plan d’action

    Nous avons sélectionné pour vous ces différents plans d’action de l’ANACT pour identifier vos principaux enjeux, structurer votre démarche QVT et construire le système d’acteurs qui permettra de porter la démarche.

    Comment lancer une démarche qualité de vie au travail ?

    Qualité de vie au travail. Avec qui agir ?

    Mettre en place des espaces de discussion.

    Outil de pilotage dynamique de la qualité de vie au travail (QVT).

    L’usure professionnelle comment agir pour l’éviter.

  • Pour aller

    plus loin

    Manager par le travail réel

    La crise du sens dans les organisations est aussi une crise de management. Face à ce constat, l’école de management EmLyon et l’ANACT se sont associées pour promouvoir par le biais d’un MOOC (Cours d'enseignement diffusé sur Internet) un management au plus près du travail, adapté aux transformations actuelles des organisations et aux demandes de la société.