Entretien professionnel

Entretien professionnel

RÉFORME DE LA FORMATION ET DE L'APPRENTISSAGE

La loi du 5 septembre 2018 "pour la liberté de choisir son avenir professionnel" réforme l'ensemble du système de formation et d'apprentissage.
Les contenus de cette page sont susceptibles d'être modifiés suite à la parution des décrets d'application.

En savoir plus sur la réforme.

 

L’entretien professionnel est un rendez-vous obligatoire avec chaque salarié, destiné à faire le point sur son parcours professionnel et ses perspectives d’évolution.

L’entretien professionnel est l’occasion pour l’entreprise :

 

À noter : L’entretien professionnel n’est pas un entretien d’évaluation : il doit être distingué des rendez-vous destinés à évaluer le travail du salarié, à lui fixer des objectifs (en termes de production, de chiffre d’affaires…).

Quel public ?

Toutes les entreprises et tous les salariés en poste depuis au moins deux ans sont concernés. Dès leur embauche, ceux-ci doivent être informés de l’organisation d’entretiens professionnels.

L’entretien professionnel doit par ailleurs être proposé aux salariés qui reprennent leur activité après :

  • un congé de maternité,
  • un congé parental d’éducation ou une période de réduction d’activité,
  • un congé de proche aidant,
  • un congé d’adoption,
  • un congé sabbatique,
  • une période de mobilité volontaire sécurisée,
  • un arrêt maladie pour affection de longue durée (au moins 6 mois),
  • un mandat syndical.
     
  • Quand l’organiser ?

    L’entretien professionnel est un rendez-vous obligatoire tous les 2 ans et, sur proposition de l’employeur, après chaque absence de longue durée (voir précédemment).

    La périodicité des entretiens, de même que les modalités d’appréciation du parcours professionnel des salariés, peuvent toutefois être adaptées par accord d’entreprise ou de branche.
     

  • Quelle mise en œuvre ?

    L’entretien professionnel est l’occasion d’aborder les points suivants :

     

    À noter :  AGEFOS PME met à votre disposition un modèle de grille d’entretien professionnel. (bientôt disponible)

    L’entretien professionnel doit donner lieu à la rédaction d’un compte-rendu dont une copie est remise au salarié concerné. Il en va de même pour l’état des lieux récapitulatif (voir à la suite).
    Par ailleurs, les instances représentatives du personnel doivent être informées du nombre de salariés bénéficiaires de l’entretien professionnel, lors de la consultation obligatoire sur le plan de développement des compétences.

     

     

  • L’état des lieux récapitulatif

    du parcours professionnel

    Tous les 6 ans, l’entretien doit inclure un état des lieux récapitulatif du parcours professionnel du salarié permettant de vérifier qu’il a bénéficié des entretiens professionnels et d’apprécier s’il a :

    • suivi au moins une action de formation,
    • acquis des éléments de certification par la formation ou la validation des acquis de l’expérience (VAE),
    • bénéficié d’une progression salariale ou professionnelle.

    Dans les entreprises d'au moins 50 salariés, lorsqu'au cours des 6 dernières années le salarié n'a pas bénéficié des entretiens professionnels prévus et d'au moins une formation autre que celles « conditionnant l’exercice d’une activité ou d’une fonction, en application de la réglementation » (voir le plan de développement des compétences) : son Compte personnel de formation (CPF) est abondé de 3 000 €. L’entreprise doit transmettre à la Caisse des dépôts et consignations (CDC) la liste des salariés concernés et lui verser la somme. 
     

    À noter :  À titre transitoire jusqu’au 31 décembre 2019 : l’entreprise adresse à l’OPCO dont elle relève (et non à la CDC) la liste des salariés concernés et la somme correspondante.

     

  • à télécharger
    Fiches pratiques
    Financements
    Passer à l'action
    Passer à l’action – salarié
    Publication
    Certification de Branche
    Textes Légaux