Édito

Se souhaiter la bonne année, particulièrement en cette rentrée, n'est pas anodin.
Pour AGEFOS PME, comme pour les autres OPCA, tous les acteurs de la formation professionnelle française et surtout pour les bénéficiaires, l'année 2018 s'annonce pleine de rebondissements.

Nous formulons trois vœux pour l'année qui s'ouvre. Puissent-ils irriguer les réflexions en cours, et être entendus au moment de réformer notre secteur.

Le premier vœu que nous formulons prend la forme d'un rappel : la formation professionnelle s'adresse à toutes et tous, demandeurs d'emploi, bien sûr, mais aussi salariés qui souhaitent mettre à jour leurs connaissances, parfaire leur expertise, ou se réorienter. Elle ne doit laisser personne sur le côté, elle est l'un des moteurs d'une société du travail résiliente.

Notre deuxième vœu concerne les territoires : c'est au plus près du terrain que se trouvent les meilleurs experts et les meilleurs connaisseurs des problématiques locales de l'emploi. En 2018, nous formulons le vœu que les territoires conservent un rôle majeur dans l'organigramme de la formation professionnelle.

Notre troisième et dernier vœu tombe sous le sens : demain se joue dès aujourd'hui. Le secteur de la formation professionnelle doit, dès maintenant, anticiper les mutations de l'emploi, moderniser son approche, et digitaliser ses outils. En ce sens, l'année qui s'ouvre est primordiale. Prenons le bon tournant.

En même temps qu'une bonne lecture, nous vous souhaitons très chaleureusement, à toutes et tous, une bonne année.

Céline Schwebel
Présidente
Jean-Philippe Maréchal
Vice-président
Joël Ruiz
Directeur général
Télécharger
Pour aller plus loin Télécharger le rapport annuel 2016