Actualité

<- retour vers Actualités

Les jeunes restent confiants dans leur avenir professionnel


Réalisée par Opinionway auprès d’un panel représentatif de 800 jeunes (étudiants, demandeurs d’emplois, salariés et apprentis), cette étude interroge les 15-29 ans sur leur perception de leur avenir professionnel.

Des jeunes optimistes et réalistes

Pas moins de 76 % des jeunes interrogés se déclarent optimistes quant à leur avenir professionnel, une tendance renforcée chez les apprentis, à l’opposé de l’image qu’ils se font de l’avenir économique de la France (32 % d’optimistes).

Pour autant, ils ont conscience du caractère volatile du marché du travail et des aléas de la vie professionnelle. 29 % estiment ainsi que leur métier pourrait disparaître, et signe d’une réelle capacité d’adaptation, 81 % se sentent prêts à exercer plusieurs métiers au cours de leur carrière.

Le travail comme lieu d’épanouissement

L’étude démontre que le travail est un élément important de réalisation personnelle : 95 % des jeunes interrogés estiment que la reconnaissance du travail accompli est importante pour le bonheur au travail.

On assiste également à un plébiscite de la stabilité professionnelle : 65 % des jeunes envisagent de travailler dans la même entreprise tout au long de leur carrière ou d’exercer le même métier toute leur vie (68 %). La perspective de créer un jour son entreprise séduit par ailleurs 51 % des répondants.

La formation continue, garantie d’une évolution professionnelle adaptée

La nécessité absolue de se former tout au long de sa carrière est l’un des enseignements majeurs de l’étude, tant pour sa propre évolution personnelle que pour s’adapter aux évolutions de la société et du marché du travail.

Le virage numérique, auquel tous les secteurs de l’économie sont aujourd’hui confrontés, est sans nul doute un défi majeur pour tous les jeunes interrogés. Ainsi, pour 82 % d’entre eux, l’impact du développement des outils numériques impose aux salariés de se former tout au long de leur vie professionnelle. Loin d’apparaître comme une contrainte, 74 % pensent que ces outils permettent au contraire aux salariés de mieux organiser leur vie professionnelle.

Qu’il s’agisse d’évoluer au sein de l’entreprise, d’engager une reconversion professionnelle dans un contexte économique complexe ou tout simplement de s’épanouir personnellement, l’apprentissage de nouvelles compétences apparaît comme un impératif.

L’étude démontre l’adéquation entre les attentes des jeunes et les valeurs portées par AGEFOS PME, en faveur d’une offre de formation continue de qualité et adaptée aux besoins de l’entreprise et des salariés, mais également au marché du travail et à ses évolutions.

Consulter les résultats de l’étude

 

Publiée le : 31/03/2017

<- retour vers Actualités


En savoir plus sur

la Loi relative à la formation professionnelle, l'emploi et la démocratie sociale du 5 mars 2014

La nouvelle Loi 2014

Haut